More is not less, less is a bore !

Si vous travaillez dans le marketing, le design ou encore l’innovation, vous avez entendu des centaines de fois la formule emblématique : « Less is more ». Cette aspiration à ne conserver que l’essentiel dicte depuis 10 ans les grandes tendances européennes du design : les identités épurées, inspirées des codes du luxe – les boutiques aux ambiances cliniques – les sites internet ultra-minimalistes – les packaging transparents…

Même si la simplicité d’usage, la juste utilité des services et la cohérence des parcours seront toujours au coeur des attentes, on assiste à un changement de paradygme.
Les gens veulent échapper à la réalité, retrouver la « coolitude » de la culture pop passée, et s’exprimer sans restriction. Les nouveaux enjeux des marques posent ainsi le curseur sur l’expérience et l’émotion. Cela implique de privilégier« La richesse et l’unité plus que l’unité et la clarté, la contradiction et la redondance, plus que l’harmonie et la simplicité.» [Citation de Robert Venturi, biographie de Venturi]
Et toutes les actus design de ce début d’année vont dans ce sens :

Bref, on peut s’attendre à de nouvelles approches design :

  • Branding : des couleurs saturées, des explosions de formes, des visuels mélangeant les univers, les styles et les techniques (collage, distorsion, filtres…).
  • Brand content : des tonalités piquantes et très engagées.
  • Design d’espace : des univers chargés, des ambiances ultra-immersises, des habillages déstructurés et des matières contrastées.
  • Design web : des sites animés et expérimentaux.
  • Design produit : des design pop.

Répondre

Navigate